Aurore au pays des livres culture Dernières publications Exclusivité Littérature

Au bout de nos rêves

Au bout de nos rêves de Théo Lemattre.
Éditeur: Montlake – Sortie: Août 2020.

Merci à Théo qui me fait une nouvelle fois confiance. J’ai découvert l’auteur avec « Juste avant de disparaître », puis avec « Te souviens-tu de nos promesses », de très belles lectures à chaque fois.

Léonie rêve de devenir la meilleure patineuse du monde depuis son enfance. Travaillant, s’entraînant sans cesse, elle est sur le point de toucher du doigt son rêve quand une chute vient tout chambouler.

Tom est un musicien qui s’isole de plus en plus dans l’alcool. Ses prestations en pâtissent et sa copine finit par le quitter. Deux âmes perdues qui n’ont plus goût à la vie. Les deux vont se rencontrer au bord d’une falaise, chacun avec la même idée en tête: faire le grand saut et en finir une bonne fois pour toute. Mais ils n’avaient pas prévu la présence d’une autre personne. Cette rencontre inopinée va les sauver et leur permettre d’entamer tous deux leur thérapie avec l’excentrique M. Thibaud. Pour Léonie il va falloir tout d’abord dépasser sa colère. Elle n’est plus cette sportive de haut niveau, cette battante que rien n’effrayait, elle ne se voit plus que dans ce corps d’handicapée dépendante des autres. Tom lui s’enfonce dans l’apitoiement sur lui-même. Il ne peut que constater l’échec de sa vie face à son meilleur ami qui va le loger et tenter de l’aider.

Mathias a tout réussi et Tom a tout foiré. On va suivre en parallèle les deux personnages qui ont touché le fond: déni, dépression, colère mais aussi accepter la main qu’on leur tend, acceptation de leur état, reprise en main… C’est intéressant car on suit deux parcours différents. Si Tom accepte rapidement de se faire aider et de se reprendre en main, il faudra beaucoup plus de temps et de persuasion pour arriver à inclure Léonie dans les activités proposées par Thibaud dans sa positivothérapie.

Le personnage de Léonie est assez dur, tranchant. Grande sportive qui s’est toujours battue et donnée à 100% pour atteindre ses objectifs, elle ne supporte pas la demi-mesure ni la médiocrité.

Pour elle il y a ceux qui se donnent à fond et qui atteignent leurs objectifs et tous les autres pleurnicheurs qui ne méritent pas de vivre leurs rêves. Une vision un peu réductrice et agressive qui s’explique par le traumatisme vécu par l’athlète après son accident. Cependant j’avoue que ça devient un peu pénible à force et j’ai ressenti peu d’empathie pour ce personnage. Tom est plus vrai, plus naïf, plus imparfait. On compatit plus facilement pour ce personnage malmené, qui certes a largement contribué à ses échecs, mais qui me paraît plus accessible.

On s’attache à ce duo qui va s’épanouir sous nos yeux, l’un avec l’autre. Une jolie histoire d’entraide, de résilience.

Les autres personnages du roman sont plus anecdotiques, moins développés. Ils accompagnent, contribuent à la renaissance de Tom et Léonie mais n’ont pas vraiment de consistance. C’est dommage, je pense qu’il aurait été intéressant de développer un peu plus certains personnages notamment ceux du groupe de travail avec le psychologue.

Ce roman, malgré le sujet plutôt grave de départ (deux vies brisées qui sont sur le point de se suicider) est positif au final. On est même un peu surpris par la facilité parfois à se reconstruire après une telle descente! Tom est entièrement pris en charge par un ami d’enfance qui le loge, lui paye sa thérapie et ne cesse de l’aider à se reconstruire professionnellement. Léonie quand à elle trouve en son ancienne rivale le coup de pouce inespéré pour rebondir. Mais au-delà de l’aspect thérapie et reconstruction, c’est aussi un livre sur les rêves que nous portons chacun en nous.

Ce point là m’a beaucoup plu et les personnages secondaires ont apporté une nouvelle lumière de ce côté là. Il y a ceux qui ont vécu leurs rêve et ceux qui les ont remisé dans un coin. On découvre les personnages sous un autre jour: la sévère Mme Dirma qui rêve de liberté, le très sérieux Mathias et ses envies de gloire dans la musique, Charlotte qui accomplit les rêves de sa mère… Cette partie du livre est plus développée sur la fin et j’aurais aimé que ça le soit un peu plus et plus tôt dans le roman. Une jolie lecture pour cette période estivale.

C’est ultra positif, plein de bons sentiments et le tout écrit par la très jolie plume de Théo Lemattre. N’hésitez pas à le découvrir, le livre est disponible depuis le 4 août sur Amazon.

Aurore Faugeron
Dévoreuse de livres, passionnée de thrillers & polars, Aurore vous fera découvrir de nombreux ouvrages de tous styles et vous parlera également de ses coups de cœur dans des chroniques dynamiques et originales.
https://www.facebook.com/Auroreaupaysdeslivres

Laisser un commentaire