Aurore au pays des livres culture Dernières publications Exclusivité Littérature

Chaos Ex Machina

Chaos Ex Machina de Jack Machillot.
Ogmios Éditions.

Ce livre inaugure mon partenariat avec la maison d’édition. Une belle découverte avec ce livre très étonnant.

Un style inhabituel pour moi et qui m’a demandé quelques recherches pour maîtriser mon sujet. Ce court roman est décrit comme un «véritable hommage au pulp, au genre cyber punk et au mythe de Cthulhu».

Je ne suis pas une spécialiste du PULP mais effectivement cette couverture s’apparente bien au genre. C’est d’ailleurs un élément qui m’avait plu au premier regard, j’ai été attirée par cette couverture qui me faisait penser à un livre manga.

Concernant le genre CYBERPUNK, là on décrit totalement le livre, je ne saurais faire mieux: «genre de science-fiction dans un futur proche avec une société technologiquement très avancée; des mondes empreints de violence et pessimisme, de l’ironie grinçante…». Effectivement ici on a un livre avec une ambiance très noire, très sombre.

Et enfin, LE MYTHE DE CTHULHU dont je n’avais aucune idée de ce que ça pouvoir être (mais quel manque de culture!). Après vérification, il s’agit d’une univers de fiction basé sur l’œuvre de H.P. Lovecraft. C’est le reflet du monde réel où des entités extraterrestres, aussi puissantes qu’anciennes, cherchent à rétablir leur ancienne domination.

L’inspecteur Simmons est piégé! Les affaires internes ont connaissance de ses petites malversations, mais surtout ils ont des preuves.

Mais sa chance, c’est d’être une rareté dans le monde actuel: Simmons est un organique, un être humain totalement dénué d’implant cybernétique, sans aucune amélioration ni modification.

Et ses supérieurs ont justement besoin d’un organique pour pénétrer dans Old Valley où semble se cacher le fils du maire.

L’enquête va révéler des sociétés secrètes, des sectes et beaucoup, beaucoup de monde peu fréquentable. Mais Huxley qui a repris l’enquête par la suite compte
bien aller jusqu’au bout, quels que soient les risques à prendre.

Bien que futuriste et très avancé technologiquement, on s’immerge parfaitement dans ce livre grâce à un sens du détail et une écriture très visuelle. On ressent cette atmosphère noire, lourde, pesante et cette société totalement dépendante de la technologie.

Le climat et l’ambiance de ce livre m’ont d’ailleurs fait penser au film Sin City. Le livre va allègrement mélanger les styles: polar, fantastique, mythologie… Le tout nous offre un roman rythmé, sans temps morts et extrêmement bien ficelé. C’est un livre court, 120 pages, qui se dévorent en un rien de temps.

Les personnages de ce livre sont tous bruts de décoffrage et directs. On les adore ou on les déteste mais dans tous les cas ils ne laissent pas indifférents. On est suspendu aux gestes et aux actions de Simmons et Huxley, d’autant plus que le livre prend rapidement un virage très surprenant et que l’on a envie de savoir jusqu’où l’auteur est capable d’aller et comment ça va finir.

Et j’avoue que le final est grandiose, totalement déroutant et une vraie surprise. Cela m’a laissée un peu perplexe car j’ai à la fois adoré être surprise de la sorte, et en même temps j’avais comme une impression de trop, trop vite, de pas avoir tout assimilé.

Bref une lecture originale, captivante et qui justifie totalement le fait de sortir de sa zone de confort pour aller à la découverte de nouveaux styles littéraires.

J’avoue aussi que j’entends beaucoup parler de H.P. Lovecraft et que m’être intéressée à lui m’a donné envie d’en lire plus à son sujet. Affaire à suivre!

Aurore Faugeron
Dévoreuse de livres, passionnée de thrillers & polars, Aurore vous fera découvrir de nombreux ouvrages de tous styles et vous parlera également de ses coups de cœur dans des chroniques dynamiques et originales.
https://www.facebook.com/Auroreaupaysdeslivres

Laisser un commentaire