Dernières publications Exclusivité Médias numériques Plein feux sur

Frederic Donikian… Dj Tout terrain!

D: Bonjour Fred et merci de m’accorder une interview pour D&S Web Magazine.
 
F: Bonjour Jessica, tout d’abord merci de m’accorder l’opportunité de parler de mon parcours.
 
D: Parle nous un peu de tes débuts radiophonique ?
 
F: Parlons de mes débuts radiophonique assez mouvementés! En 1981, j’avais 11 ans donc, écolier et déjà passionné par la musique. Un jour, je découvre une radio qui se nomme « Radio Méditerranée » sur Saint Marcel à Marseille et je me dis: « Ca serait bien de faire de la radio et ensuite tout commence ».
 
J’en parle à ma mère qui se met à rire et me dit: « Arrête un peu, à 11 ans tu vas pas faire de la, radio! ». Et là, je me dis OK fonce tout seul… Donc je cherche l’adresse de la radio et je la trouve. Je rencontre le directeur et lui dis: « Bonjour je souhaiterai faire de la radio ». Éclats de rire du directeur qui me répond: « Mais à ton âge c’est pas possible ».
 
J’ai demandé une chance mais il ne voulait rien savoir. Tous les jours je retournais le voir et à l’usure au bout de trois mois il me dit: « Bon écoute tu vas faire un essai de 22h à minuit et on verra ». Avec les sueurs et les tremblements, je décide de me lancer. Un truc étrange… on aurait cru que j’avais fait cela toute ma vie. Il arrive minuit le directeur me téléphone et me dit: « Continue! c’est excellent! ».
Le lendemain un samedi, j’avais le créneau de 17h à 20h « Le Hit Parade ». Par la suite, j’ai travaillé dans pas mal de radios comme « Fréquence Sud », « Radio Plus », « Radio Service Aubagne Fm », « Mistral Fm »,  « Allauch Provence (devenu Europe 2) » , « Onde Latine ».
D: Te souviens tu de la première soirée que tu avais organisé?
 
F: En ce qui concerne les soirées, ça a été un peu plus tard en 1986, à l’âge de 16 ans. J ai commencé par des mariages, anniversaires, soirées et ensuite je me suis centralisé sur une salle restaurant « le mas de St Marcel », pendant des années. A sa fermeture en 2015, je suis contacté par la patronne d’un nouveau lieu: « Le Cherrydon » à la penne sur huveaune et là j’ai commencé à faire du karaoké, puis organiser des spectacles et soirées Dj que j’anime le samedi soir.
 

D: Que penses-tu de la nouvelle génération de Dj’s?

 
F: En fait c’est pas trop mon truc. J’ai jamais été Dj de clubs ou discothèques, mais plutôt ambiance conviviale avec une playlist musicale variée pour tous les âges. Après comme on dit, il en faut pour tout le monde.
 
D: Si tu devais choisir entre Dj ou animateur radio, que choisirais-tu?
 
F: Aaah la question piège! Joker (rires). Non je serais plutôt animateur radio à 70% et 30% Dj. Mais les deux me passionnent. Voilà pourquoi je fais de la radio depuis 39 ans et de l’animation de soirées depuis 34 ans.
 
D: Comment vis-tu cette période de confinement?
 
F: Cette période de confinement est obligatoire afin que le monde entier ne sois pas contaminé et entre la vie et la mort. Il y a eu trop de disparus malheureusement et c’est bien triste. Comme tous, je le subis difficilement, car je suis un hyperactif qui ne reste pas en place et espère retrouver mes platines rapidement.
 
Article Exclusif signé Dolcessica pour D&S Web Magazine – Tous droits réservés.

Laisser un commentaire