Dernières publications Exclusivité Plein feux sur

L’art de la calligraphie moderne par Gregory Cilia

D: D’où vient cette passion pour la calligraphie?

G: A la base la calligraphie n’est pas ma passion première. Étant plus jeune j’étais fasciné par le Graff et le tag. Des potes de l’époque faisaient partie d’un groupe assez reconnu en région parisienne et plus tard en prenant de l’ampleur en Europe dans le milieu du graff. Je les ai pas mal suivi et j’ai moi-même par la suite tagué. Et je pense que mon amour de l’écriture, des mots et de ses lettrages est venu de la. Et la calligraphie c’est juste trop beau pour ne pas aimer ça…

D: N’importe quelle personne, peut apprendre cet art?

G: Je pense que oui. Après c’est comme tout. Il faut s’y intéresser et ça doit aller tout seul… Mais c’est beaucoup de travail personnel, il faut s’entraîner très souvent et la magie opérera.

D: On dit parfois que les mots guérissent les maux… Est-ce-que la calligraphie peut avoir un impacte sur le bien-être des gens ?

G: Les mots guérissent les maux… C’est une belle formule. Je pense que chacun a une passion, et la calligraphie en est une pour moi. Et ça me fait un bien fou lorsque je laisse glisser la plume sur une feuille et que je vois l’encre sortir et créer de si belles courbes,de si belles lettres et les mots qui en sont composés.
Je vais vous demander une chose. Regardez un jour une vidéo sur laquelle une personne écrit. Si vous me dites que ça ne vous fait rien, je ne vous croirai pas.

D: Comment trouves-tu l’inspiration?

G: Je trouve l’inspiration à n’importe quel moment de ma journée. Je suis très observateur. Ça peut-être en écoutant une chanson,un refrain, un titre mythique. Ou bien aussi de répliques de films cultes. J’ai récemment écouté « Let it be » de John Lennon… En l’écoutant j’ai écris les paroles a la façon d’une spirale. Et le résultat n’est pas mal… Donc l’inspiration est toujours la, elle est en moi…

D: As-tu déjà fait une exposition de ton travail?

G: Malheureusement pas encore. J’ai ouvert une page sur Facebook qui s’appelle « Love Lettering ». J’ai eu des commandes grâce à elle. Mais non, pas d’expo pour le moment. Puis sincèrement je n’ai pas encore assez de toile pour pouvoir exposer. Je n’en vis pas, j’ai mon boulot principal qui me prend un temps monstre donc je n’ai pas le temps de peindre ou dessiner à l’allure qui me plairait.
Mais j’ai récemment eu un contact avec un tatoueur d’Aix en Provence, il était ok pour que j’expose dans son salon. Mais vous savez comment est la vie… On a jamais le temps de rien et le temps passe. Puis il y a eu cette saleté de virus qui a un peu tout freiné sur son passage.
Mais bien évidement que oui,je rêverai de faire une jolie expo pour me faire connaître et ainsi pourquoi pas habiller les murs de maisons ou appartements…

Article Exclusif signé Dolcessica pour D&S Webmag’ – Tous droits réservés.

Laisser un commentaire